| Nissab : 3105.05 €

Médine comme si vous y étiez

par Le Guide Musulman le 22 octobre 2015 dans Hajj

Lever de soleil sur Médine, à l'aube

Lorsque l’on revient du Hajj, on souhaite partager cette expérience et en faire profiter un maximum de monde. Mon objectif  à travers cet article est de vous montrer et décrire Médine de la manière la plus précise possible, comme si vous y étiez pour vous donner envie d’y aller.

Evidemment, quand on visite Médine ou la Mecque, 80% de ce qu’on vit relève du ressenti, ce n’est donc pas racontable. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas essayer.

Voici déjà une galerie de photos, et ensuite un détail par écrit de ce que l’on peut y voir.

Végétation

Lorsque l’on arrive de France par exemple, et que l’on n’a jamais voyagé dans le Golfe, on est immédiatement surpris par la végétation alors même que l’on est encore dans l’avion : les arbres, en France, c’est tellement courant et tellement partout que ça en devient un détail qu’on ne remarque même plus.
Alors qu’en France, chaque rond point possède du gazon et des arbres ou au moins des arbustes ou des fleurs, à Médine et plus généralement en Arabie Saoudite, la végétation est rare. Il y a donc uniquement quelques dattiers petits et robustes clairsemés le long des routes.

Température

Lorsque l’on descend de l’avion, en pleine nuit, on se sent bien. On s’attend à ce qu’il fasse extrêmement chaud, et finalement, la température est plutôt agréable la nuit, il fait même légèrement frais. En journée par contre, entre le Dohr et l’Asr, c’est assez pénible. Mais la chaleur reste sèche donc très facilement supportable. En hiver, il fait aux alentours de 28° en journée et 15° la nuit. Soit une journée classique d’été en France.

Pollution et propreté

On remarque une chose quand on arrive à Médine : sur les routes, les trottoirs et un peu partout, il y a une fine couche de poussière couleur terre qui est omniprésente. Médine est une ville relativement propre. Il n’y a pas particulièrement d’odeur pestilentielle ou autre, comme on peut sentir par moments à Mekkah. Par contre, l’air de Médine est relativement pollué (disons comme le centre ville d’une grande ville comme Lyon ou Marseille). Mais ce n’est rien comparé à celui de la Mecque. Il y a donc une odeur de gaz d’échappement qui règne en permamence lorsqu’on s’aventure dans les rues.

Désert, montagnes et dunes de sable

Si comme moi vous vous t’attendiez à voir le désert avec ses dunes de sable comme dans « Al Risala » ou comme dans Aladdin, vous risquez d’être déçu : je n’ai vu aucun désert en Arabie Saoudite. La seule chose qu’il y a, c’est de la roche volcanique, plutôt rougeâtre et noire. Rien à voir donc avec les dunes des comptes des 1001 nuits. D’ailleurs, rien d’étonnant pour le film Risala : il a été tourné au Maroc.
La vue de Médine est également très dégagée : la montagne de Uhud est située assez loin derrière si bien que l’on peut avoir une vue panoramique sur l’environnement.

Le soleil

Le lever de soleil de Médine est une des plus belles choses à voir. Ne faîtes pas l’erreur d’aller vous recoucher immédiatement après la prière du Subh, essayez de rester au moins une fois éveillé jusqu’au Shuruq afin de voir ce dégradé de couleurs. Vous n’en croirez pas vos yeux. Cela part de l’orangé, puis le rose, puis violet, puis bleu encre.

Mosquée de Médine

Lorsque l’on aperçoit les minarets de la mosquée de Médine, on reste incroyablement surpris et ému : ils sont très haut, et magnifiquement sculptés tout en restant assez sobres. Bizarrement, avec l’éclairage, qui provient du dessous, cela fait penser à des éléments futuristes que l’on peut voir dans certains films / bandes dessinées de science fiction, comme Star Wars ou Dune ;) . Plus le bus approche de la mosquée, plus le coeur bat vite, car les routes sont sinueuses dans le centre de Médine : il n’y a pas une seule ligne droite qui amène directement à la mosquée, on est obligé de contourner des immeubles, des hôtels, bref, on a tout le temps de voir la mosquée au fur et à mesure que l’on s’approche : le suspense devient interminable !

Puis lorsque l’on est proche, on voit enfin la coupole verte. L’excitation est à son comble, car on sait qu’elle abrite le Prophète saws. Enfin on admire cette somptueuse mosquée, comme sur les photos que les gens ramènent ou que l’on voit sur Internet.

On se croit vraiment comme dans un rêve, ou dans une autre dimension. On n’est plus sur la Terre. On est ailleurs.

La mosquée de Médine est pavée de marbre. L’extérieur est composé de carrés de marbre couleur grise, et composite (càd qu’on dirait du granit, il y a des points noir dedans) mais parfaitement lisse. Puis lorsqu’on se rapproche, il y a des rectangles de marbre blancs. Les portes sont immenses, elles doivent faire 4m de haut et 1m50 de large chacune (il y en a deux à chaque fois).

Les tapis de prière sont plutôt rouges, sauf à l’endroit de Rawda Nabawiya où ils sont verts clair. Les organisateurs à l’intérieur « ferment » les rangs et les ouvrent progressivement en fonction de l’afflux de monde, à l’aide de ruban en plastique rouge et blanc que l’on trouve sur les chantiers. L’idée est de faire en sorte de garder au maximum des allées vides et dégagées pour que le centre de la mosquée se remplisse, puis d’autoriser progressivement les gens à s’installer dans les allées, pour avoir des rangs remplis au moment de la prière. Sinon, tout le monde s’installerait à la première place trouvée et il serait impossible de marcher à l’intérieur.

Il y a un étage auquel on accède au moyen d’un escalator, il faut garder ses chaussures sinon il existe un risque que les doigts de pied se transforment en steak haché !

A l’étage, il y a une coupole qui se déplace en fonction du moment de la journée. Tantôt elle recouvre la mosquée, tantôt elle glisse pour recouvrir le premier étage et ainsi laisser une partie de la mosquée sans toit, pour l’aérer et faire de l’ombre à ceux du premier étage.

C’est l’imam Ali Houdhayfi qui s’occupe de diriger la prière très souvent. Cela fait bizarre d’entendre ce qu’on entend sur les cassettes, mais cette fois-ci… en vrai !

« Parasols » dépliables

Cette année, des gigantesques parasols dépliables ont été installés. C’est-à-dire que, la nuit, on a l’impression qu’il s’agit de simples poteaux en granit. Mais après le subh et jusqu’au ‘asr, ils se déplient, tout en gardant une forme « florale » et sur certains aspects, futuristes. C’est très bien pensé, et les rumeurs voudraient que ce soit des allemands qui soient venus les installer.

Ne passez pas à côté de la récompense !

En effet, "celui qui indique un bien a la même récompense que celui qui l'accomplit" (Muslim)
facebook
twitterPartager Twitter

{11 commentaires}

↓ "Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier, qu'il dise du bien ou qu'il se taise" ↓

Et toute remarque constructive est la bienvenue

{ 11 comments… read them below or add one }

1 Yuxx 7 janvier 2010 à 17 h 51 min

Mashâa’ Allâh, Médine La Fleurie, Taybah !! Si seulement j’étais là-bas, vivre la vie que nos pieux prédécesseurs, les compagnons et notre Prophète Muhammad صلى الله عليه و سلم ont vécu !!

2 Fleurdenuit 7 janvier 2010 à 22 h 42 min

Salam Aleykoum,

Joli récit, magnifiques photos… Merci ;-)

3 Foued 7 janvier 2010 à 22 h 57 min

Tu a fait remonter des souvenirs !! J’y étais cette année, que d’émotions !

4 soalana daouadi 8 janvier 2010 à 14 h 45 min

salam aleykoum
Masha Allah tres bon article, et c’est exactement comme il l’a decrit! C’est vraiment un voyage a faire, juste en revoyant les photos, ya le coeur qui bat et l’emotion du moment qui revient!
c’est tout simplement magnifique!!!!!!

5 ahmed 11 janvier 2010 à 15 h 58 min

Jer trouve ton article et les photos très bien faits. On a envie d’y aller et inchallah j’irai voir de mes propres yeux. Merveilleux.

6 ouarda 19 janvier 2010 à 13 h 35 min

salam aleykoum .franchement l’article donne envie d’y aller et je vous remerci d’avoir pu nous faire partager votre experience .barak allah o fif.salam aleykoum.

7 nordine 2 juin 2010 à 13 h 14 min

c’est un merveilleux voyage, j’ai eu le plaisir hamdoulai de visité et prier dans la mosqué et inchalla j y retournérai je ne sais pas comment vous décrire ,cette instant merveilleux ,il y a une émotion qu’on pas peut décrire.
salam aleykoum

8 Abou Abdelrahman 21 juin 2010 à 17 h 04 min

Salam ‘alaykoum wa rahmatallahu,

Que dire… Dans un mois je suis à Médine inchaAllah! J’ai déjà le coeur qui bat rapidement à la vue de chaque photo…
Barakallahu fika pour ce témoignage, j’ai hâte d’y être.

9 hadjia soda 5 février 2012 à 1 h 00 min

Maachala, j’y étais cette année 2011 et ça était la plus belle expérience de ma iue. c’était éléctrique, merveilleux et divie Qu’allah a.ccepte notre hajj au nom de rassoulallah

10 chalhi 27 décembre 2012 à 0 h 53 min

Bismillah salam aleykoum simplement je voudrai te remercier pour les photos et ta visite guidée de ton séjour.Alhamdoulillah j’ai eu les larmes aux yeux car je crois que c’est la première fois qu’une personne mets des photos comme ça Macha’Allah vraiment séquence émotion garantie!!!!!

11 ghoulam diouf 26 avril 2013 à 7 h 02 min

les plus beaux photos de médine car jai pas l’occation de rendre visite du prohete pais et salut sur lui

Laisser un commentaire

Previous post:

Copyright 2008 Le Guide Musulman. All Right Reserved